Abbaye de Noirlac - centre culturel de rencontre

Agenda de la saison artistique

mois précédent

Août
2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
mois suivant
Installation | Rendez-vous | Autres événements

Accueil / Le domaine de Noirlac / Histoire

Histoire retour

Construite à partir de 1150 par un petit groupe de moines venus de Clairvaux, l’abbaye de Noirlac est le reflet  de l’ascétisme monacal de l’ordre cistercien fondé par Saint-Robert et développé par Saint-Bernard.

A partir du XVIème siècle jusqu’à la révolution française, les quelques moines qui y résident se consacrent autant à la gestion des biens de la communauté qu’à la vie spirituelle. En 1791, l’abbaye est confisquée au titre des biens nationaux. Elle est occupée ensuite par une manufacture de porcelaine pendant une grande partie du XIXème siècle.

Le monument devient propriété du département du Cher en 1909 et fait l’objet d’une remarquable restauration de 1950 à 1980. L’abbaye retrouve alors son caractère authentique dans son plan d’origine. Elle s’inscrit dans les voies de la modernité en passant commande de nouveaux vitraux contemporains à Jean-Pierre Raynaud.

Historical background :
The construction of the abbey of Noirlac was started in 1150 by a small group of monks who came from Clairvaux. The abbey expressed the monastic asceticism of the Cistercian order founded by St-Robert and Saint-Bernard. From the XVIth century to the French Revolution, the few monks in residence dedicated their time to the management of the community estate as well as to the spiritual life. In 1791, the abbey is seized as a public property. It then became a china factory during a major part of the XIXth century. The monument became the property of the Cher department in 1909 and was the subject of a remarkable rehabilitation from 1950 to 1980, which gave back to the abbey its authentic character reflecting its original blueprint. The abbey took the path of modernity when new stain-glass windows were ordered from the contemporary artist Jean-Pierre Raynaud.
 

Chronologie

1136 : installation de la première communauté cistercienne au lieu-dit " la Maison-Dieu ".
1150 : donation d’Ebbe de Charenton au profit des moines. La construction d’une abbaye peut enfin être envisagée.
1189 : confirmation de la donation. L’abbaye prospère. Elle perçoit dîmes, rentes et revenus seigneuriaux.
1290 : L’abbaye prend le nom de Noir lac.
1423 : pour la protéger des bandes armées qui ravagent la campagne, l’abbaye est fortifiée. Elévation ’un donjon, ceinturé de douves, dans le prolongement du cellier.
Fin du XVème siècle : la communauté de Noirlac traverse une crise morale profonde. On signale un moine apostat ainsi qu’un meurtrier.
1530 : Noirlac tombe en commende. L’abbé sera désormais nommé par le Roi hors de la communauté.
1650 : les bâtiments sont gravement endommagés dans les combats opposants partisans du Prince de Condé et troupes royales.
1730 : travaux de reconstruction. L’aile des moines est profondément remaniée.
1791 : vente de Noirlac au titre des Biens Nationaux.
1820 : transformation en manufacture de porcelaine. Les bâtiments conventuels abritent ateliers, logements, fours et entrepôts.
1894 : première remise en état. Elimination des installations industrielles.
1909 : acquisition par le Département du Cher.
1918 : campement à Noirlac du corps expéditionnaire américain.
1936 : Noirlac abrite des réfugiés républicains espagnols.
1939 : Noirlac abrite les vieillards de l’hospice de Saint Amand.
1950 : lancement de la restauration sous la conduite des architectes Ranjard et Lebouteux.
1980 : fin du chantier de restauration.
2001 : réfection des terrasses et création d’un escalier en pierres

L'Abbaye de Noirlac sur Twitter   L'Abbaye de Noirlac sur Facebook    Abbaye de Noirlac - Centre culturel de rencontre - 18200 Bruère-Allichamps - tél. 02 48 62 01 01 - contact@noirlac.fr | Mentions légales
Création de site par