L’action culturelle est le vecteur indispensable de l’inscription de l’abbaye dans son territoire. Elle construit des partenariats tout au long de l’année

- avec l'éducation nationale

Anne-Laure Auroux enseignante, est missionnée auprès de l’équipe éducative du site afin de réfléchir à des propositions pédagogiques de sensibilisation à l’art et au patrimoine en lien avec les programmes scolaires. Des établissements du 1er degré à l’enseignement supérieur sont également engagés dans des projets artistiques et scientifiques en lien avec le futur aménagement paysager de Gilles Clément pour Noirlac.

- avec des structures socio-culturelles, de pratiques amateurs, associatives...

L’abbaye accueille :
des structures socio-culturelles
, de réinsertion, des foyers d’accueil, facilitant l’accès de leur public au monument, au bocage et aux événements de la saison, donnant lieu parfois à des déplacements d’artistes hors les murs, notamment à la Maison d’arrêt ou au CCAS du Val d’Auron de Bourges.
Des structures de pratiques amateurs : écoles de musique, conservatoires, écoles d’arts…
Différentes structures associatives et culturelles locales autour du projet d’aménagement paysager de Gilles Clément pour l’abbaye.

- dans le cadre de TREAC

Grâce à l’aide de ses tutelles, l’abbaye initie et encadre une action nommée TREAC, (Territoires et Résidences d’Education Artistique et Culturelle) qui vise à enrichir le parcours scolaire des élèves, à la croisées des arts, de la culture et de l’enseignement.
Cette année, le collège George Sand d’Avord accueille la compagnie Entre chien et loup.

- dans le cadre de l'opération "C'est mon patrimoine"

Elle participe également à C’est mon patrimoine.
Cette opération a pour but d’accueillir les enfants issus des quartiers « politique de la ville », de zones de revitalisation rurale, des jeunes réfugiés, sous-main de justice ou en situation de handicap afin de les sensibiliser au patrimoine et à l’action artistique.